Le prendre Soin

Le prendre Soin

La voie du coeur est une invitation à l’expérience vivante de ce que nous sommes véritablement, expérience consciente et profondément intime.

Dans cette démarche s’inclut les soins à différents niveaux, autant d’ordre physiques, énergétiques que vibratoires.

J’intègre différentes approches, notamment l’haptonomie, science de l’affectivité, les soins énergétiques et vibratoires.

 

Apports de l’haptonomie : La plupart des personnes se sont construites, de manière inconsciente, sur une carence affective. 

Tant que nous vivons à travers une structure de survie, il n’y a pas d’autre possibilité que la tentative inconsciente et permanente de palier au vide existentiel, conséquence de cette carence.

Cette réparation est fondatrice à l’Être pour permettre un appui intérieur et autonome pour son propre déploiement. C’est la confirmation affective, la mise en base de l’âme dans la corporalité.

 

C’est une réconciliation profonde, permettant l’ouverture du coeur et la reconnaissance de Soi.

De l’évitement se propose l’état d’accueil et l’amour de soi.

Le toucher haptonomique permet le déverrouillage de la contraction liée à l’insécurité. Il permet la consolidation affective dans la base. 

Il redonne la responsabilité et invitation à l’autoguérison. Il rend la personne actrice de sa vie. 

 

Apports du soin vibratoire :

C’est un soin de reconnection à la vibration d’âme, à la vibration céleste. 

Il s’agit d’un travail de décristallisation des structures énergétiques limitantes, bloquées et bloquante, d’une réconciliation profonde et intime avec soi.

Je suis l’intermédiaire de cette vibration, dans le sens ou c’est la Vie qui oeuvre à travers moi, en résonance avec votre appel intérieur.

Une lecture vibratoire accompagne le soin, afin d’apporter un éclairage spirituel à l’expérience.

C’est un soin libre de toute intervention mentale ou émotionnelle.

 

 

Je propose donc des soins holistiques adaptés à chacun, invitant à une reconnection des différents plans.

De ces soins émerge la réintégration de notre totalité, permettant un appui de l’affectif intime sur une base restaurée.