Ô Seigneur

Ô Seigneur,

Quelle ironie
De T’avoir tant cherché en me croyant séparé

Alors que depuis toujours Tu m’invites
En tentant de me montrer
Que Je suis fait de Toi

Quelle douleur de T’avoir tant cherché 
Sans réponse là où je cherchais

J’ai tant œuvré pour cela
Dans l’épuisement du désespoir
Alors qu’en chaque instant
Tu me montrais la Voie
Celle de l’Amour

Maintenant que Je Te Goûte
Me traverse la douleur
De ce qui a tant tenu
Au nom de cette quête d’Absolu

Et quelle douleur ô mon Dieu
Empreinte dans la chair jusqu’au fond de mes cellules
Du hurlement de l’âme en soif de Vérité

Que d’autre choix que d’accueillir encore et encore
Dans ma Félicité
Cette blessure si profonde
Que seul l’Amour que Je lui accorde peut guérir

Moi en tant que Toi
Toi en tant que Moi
Il n’y a plus de séparation
Je Suis

Raphaël 🙏🏻.