La petite histoire…

Des jumeaux se posent des questions dans le ventre de leur mère…

Deux enfants se trouvent dans le ventre de leur mère…Ce sont des jumeaux. Ils vivent heureux et passent leur journée le plus agréablement du monde : ils mangent, dorment, profitent de la chaleur ambiante, discutent.

Au fur et à mesure qu’ils grandissent, l’un d’eux s’adresse à l’autre :

– As-tu remarqué que nous prenons du poids de jour en jour ? Je me demande bien ce que nous allons devenir…

– Pourquoi te poses-tu tellement de questions…? Pour le moment, nous sommes bien ! Profitons de tout ce qu’il y a ici, sans penser au lendemain ! vIvons l’instant présent !

– Mais tu ne comprends pas, cher frère ? Bientôt, il n’y aura plus assez de place ici. Nous continuons à grandir, mais l’endroit ne grandit plus depuis quelques jours…

Chacun retourne dans son coin, mais…le premier revient vite à la charge.

– Ecoute, c’est impossible. Nous n’allons pas mourir ! Je suis sûr qu’il doit y avoir une issue.

– Eh bien cherche donc, si le coeur t’en dit… Mais moi je te dis que nous ne sortirons jamais d’ici, et que c’est ici que nous finirons nos jours.

Le frère optimiste commence à chercher de toutes parts une petite sortie de secours, mais tout est décidément parfaitement bien fermé… Son frère pessimiste refuse de l’aider dans ses recherches.

Le frère optimiste croit voir un petit fil (le cordon) qui rejoint l’extérieur, mais l’autre frère prétend que ce n’est que son imagination.

– Nous ne sommes pas venus ici tout seuls. Quelqu’un nous a donc mis ici, et il y a certainement une raison à cela… Moi je crois qu’il y a une réalité, au-dehors, que nous allons bientôt découvrir…

Bien entendu, le frère pessimiste se moque de ses élucubrations, et continue sa petite vie tranquille, en attendant la mort.

Le frère ‘’croyant’’, lui, attend impatiemment le moment où il va enfin connaître la personne charitable qui l’a fait vivre si confortablement jusqu’à présent, et qui l’aime…

Au moment de la naissance, le frère ‘’croyant’’ est expulsé au-dehors. Son frère ‘’non-croyant’’ l’entend crier, et refuse donc de sortir : ‘’Il avait raison, il y a une réalité après notre petite vie tranquille, mais s’il pleure, c’est que cette vie doit être bien triste et douloureuse!’’

Mais il est expulsé lui aussi vers l’extérieur, et ce qu’il découvre là-bas, le stupéfait. Une famille l’attendait ! On lui sourit, on le berce… Quel bonheur !

Quant au frère ‘’croyant’’, lui qui a toujours attendu ce moment… Il ressent un amour et une reconnaissance immenses envers sa mère qui l’a aimé jusqu’à maintenant, l’a attendu, l’a fait grandir dans les meilleures conditions…