Le réveil

imageLa Vie est en perpétuelle évolution. Nous faisons tous partie de ce processus, nous sommes la manifestation de la Vie qui se rend consciente à elle même. Le processus d’évolution est l’expansion de la Conscience de Soi, chacun à son niveau.

Nous sommes la Vie qui aspire à sa propre expansion.

L’âme, par la l’incarnation, « quitte » l’Unité pour vivre la dualité. Ce processus de la Vie fait qu’il va porter en lui -dans son inconscient- cette profonde aspiration à rechercher la Source. C’est son désir le plus cher.

C’est l’enjeu de l’incarnation : Vivre la Source dans la matière, vivre le « Je Suis ». C’est le processus de l’évolution de l’Âme.

L’Âme va se proposer un chemin de vie avec ses guides en fonction de son évolution et de sa Compréhension. Le désir le plus cher qui se manifeste -inconsciemment- dans notre vie incarnée est directement lié à ce choix initial.

Le comprendre est une bascule, car il permet de ne plus vivre victime des situations, mais de pouvoir prendre appui dessus. Le comprendre permet de réveiller le souvenir de ce que je suis venu incarner.

Ce désir ardent n’est dans la plupart des cas pas reconnu, pas entendue dans le plus jeune âge, voir en intra-utérin. L’être incarné se retrouve alors dans une sensation de frustration existentielle terrible qui provoque la mise en place d’une stratégie de survie. Cette stratégie tente de trouver une raison d’exister à travers le contexte extérieur, tout en portant cette souffrance existentielle de manière inconsciente. Elle est propre à chacun. Se rajoutent la dessus les conditionnements sociaux, familiaux…

Cette souffrance existentielle est la friction nécessaire pour réaliser ce cheminement vers « qui sui-je ? ». Les contextes et les thèmes vécus sont pré-déterminés avant l’incarnation afin de pouvoir se reconnecter à ce désir, pour réveiller la Conscience dans la matière.

Les thèmes vont se répéter jusqu’à ce que la personnalité construite ne suffise plus. Le mal-être  fait que l’appel devient assez puissant pour qu’une démarche soit possible.

Notre corps nous sert, grâce à la densité, à comprendre, à avoir une référence à travers le ressenti. Sans la friction, sans l’expérience densifié, il n’y aurait pas la possibilité de remettre en question les masques dus aux conditionnements, afin de faire évoluer la conscience de « Je Suis ».

L’accompagnement spirituel permet une compréhension du vécu, des difficultés rencontrées et permet de goûter la qualité d’Être en conscience. Il permet de reconnaitre le désir de la Présence de se manifester, de prendre sa place, de se déployer. Il permet en parallèle d’alléger les corps de souffrance et les conditionnements qui sont engramés dans notre mémoire cellulaire.